Description du centre

Besoin d'aide?

Téléphone
819-771-1773

Sans frais
1-866-757-7757

Nous sommes là pour vous
du lundi au vendredi, de 8h30 à 16h30

Tous nos services sont confidentiels

Après plus de 30 ans d’existence, le Centre d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles de l’Outaouais est connu et reconnu par sa communauté. Il demeure un organisme communautaire incontournable dans le support aux femmes survivantes d’agression à caractère sexuel, mais aussi dans la défense des droits des femmes.

Par son travail d’aide directe, le CALAS soutient les femmes de 12 ans et plus ayant vécu une agression à caractère sexuel sans égard à leur origine ethnique, à leur orientation sexuelle ou à leur handicap.  Que l’agression soit récente ou remonte à plusieurs années, le travail vise à réduire les conséquences des agressions à caractère sexuel.  Cette démarche peut prendre la forme desuivi individuel, de groupe ou d’accompagnements divers.  

Le CALAS poursuit son travail de prévention et de sensibilisation afin de relever les préjugés les plus tenaces et démystifier l’agression à caractère sexuel.  Des ateliers sont offerts à différents milieux, tels que les milieux d’enseignements, les organismes communautaires ou les institutions.

Outre ses volets d’aide et de prévention, le CALAS a comme mission de lutter contre les agressions à caractère sexuel, contre la violence faite aux femmes, contre les oppressions que vivent les femmes.  En tant que groupe féministe, le CALAS dénonce, revendique et mobilise afin d’opérer des changements sociaux en profondeur. 

Le CALAS c’est aussi beaucoup plus que des services en matière d’agression à caractère sexuel.  En effet, le Centre suscite et encourage le militantisme.  L’organisme croit beaucoup en ce moyen afin de permettre aux femmes de reprendre du pouvoir dans la sphère publique, de se réapproprier leur parole citoyenne et de lutter solidairement contre la violence faite aux femmes.  Ces actions contribuent à rappeler à tous et à toutes que «le personnel est politique».